Conseils - PHYTOMINCEUR

phytominceur.fr
Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

Conseils

Les principales sources de graisse de notre alimentation

Les graisses saturées sont présentes dans :

Les graisses saturées
Le beurre
Le fromage
La viande
Les préparations de viandes (saucisses, hamburgers)
Les laitages entiers
Le pâtés en croûte
Les pâtisseries
Le lard
Jus et gras de cuisson
Margarines et matières grasses de cuisson
Huile de palme et de noix de coco
Les graisses mono insaturées sont présentes dans :

Les graisses mono insaturées

L’olive
La graine de colza
Les noix (pistaches, amandes, noisette, macadamia, cajou, pécan)
Les arachides
L’avocat
Et leurs huiles
Les graisses polyinsaturées sont présentes dans :


Les graisses poly insaturées

L’Oméga 3: le saumon, le maquerau, le hareng, la truite (particulièrement riche en acide gras oméga-3)
La noix
Le colza
Le soja
La graine de lin et son huile (particulièrement riche en acide alpha linolénique)
L’Oméga 6: graine de tournesol, germe de blé, noix, soja, maïs et leur huile
Certaines margarines (lisez l’étiquetage)
Les graisses ne sont pas synthétisées par l’organisme, c’est pourquoi elles doivent être fournies à notre organisme.
Acides gras trans


Les acides gras trans

Certaines graisses de friture et de cuisson utilisées dans les biscuits
Les gâteaux et les pâtisseries
Les produits laitiers
La graisse de bœuf et de mouton
Toutes les graisses utilisées dans l’industrie alimentaire pour les préparations de biscuits
Les viennoiseries
Le pain de mie
Les barres chocolatées
Elles élèvent le mauvais cholesterol LDL et abaissent le bon HLD. A consommer en quantité limitée.
Les protéines

Les protéines
Elles sont essentielles au bon fonctionnement de notre organisme (1g de protéine par kilo de poids par jour, ex. une personne de 60 kg devra consommer 60 g de protéines/jour).
Les femmes enceintes ou qui allaitent, les personnes ayant une grande activité physique ont besoin d’un apport accru de protéines.
On distingue les protéines végétales et les protéines animales. Elles n’ont pas les mêmes qualités nutritionnelles. Les protéines végétales manquent de certains acides aminés. C’est pourquoi un régime végétarien devra prendre en compte ce point là.
La carence en protéines entraine la fonte de la masse musculaire, fatigues et diminution de la résistance aux affections.

Les glucides ou sucres

Les Glucides ou sucres sont indispensables au bon fonctionnement de l’organisme.


L’indice glycémique

Il nous renseigne sur la nature des glucides et leur conséquence sur la prise de poids. Il définit la capacité d’un aliment à élever le taux de sucre dans le sang. Plus
l’IG est bas, moins on secrète d’insuline, moins on stocke de graisses.

L’indice glycémique
Les aliments à éviter à IG élévé.
Ce sont les sucres rapides. Ils sont assimilés directement par l’organisme.
Le pain blanc
Les féculents tels que les pâtes précuites ou trop cuites
La purée
Les biscottes
Les céréales du matin
Les confiseries en général et les glaces

Les aliments à IG moyen à consommer une fois par jour au plus :
Les féculents, riz, pâtes , semoule, pomme de terre
Les laitages sucrés
Les biscuits
La confiture
La banane


Les aliments à IG bas à consommer à volonté ou sucres lents :
Fruits et légumes
Légumes secs ( lentilles, haricots blancs)
Lait et laitages naturels
Pain complet aux céréales aux seigles
Les pâtes al dente



 
Rechercher
Retourner au contenu | Retourner au menu